Mercredi : le beau temps favorise les déambulations des costumés

  qui vont rencontrer des photographes dans des lieux peu fréquentés. Ainsi je photographie un groupe harmonieux dans les jardins publics d'un musée. Un moment fort agréable.

Mardi : comme d’habitude la plupart des masqués vont se faire photographier à Burano;

 pénible… Masqué,  je reste sur la Piazzetta rencontrer des amis. L'après-midi je change de rôle , j'organise une séance photo avec une très belle costumée et j'essaie de traduire l'éblouissement qu'elle provoque…

Lundi : rendez-vous des costumés à l’Arsenal le matin

puis séance photo dans les cloîtres de San Francesco della Vigna. En fin d'après-midi, le soleil,  présent,

 se couche devant les costumés à San Giorgio Maggiore. Toujours pas de masqués français sur la place San Marco.

Premier dimanche : ouverture;

Le matin neige, seuls quelques photographes… A midi éclaircie , on va pouvoir descendre la Colombina du Campanile;

elle reste coincée 7 minutes ballotée au-dessus du vide par la Bora glacée; un "alpiniste" viendra la libérer.

Les costumés absents le matin viennent se réchauffer l'après-midi au soleil des Zattere..

Arrêt du flux des images : chronique en miroir de faits récents.

Le samedi avant l'ouverture. Demain cette enceinte et les loges du fond seront payantes ; pour protester contre la marchandisation,

les masqués, tous bénévoles, envisagent de ne pas être présents sur la place San Marco. Des "conseils" insistants circulent.

On verra… En attendant on essaie les costumes très prudemment car la Bora glacée souffle.

N’HESITEZ PAS A DECOUVRIR LES 15 DERNIERES I.M.J.

Au coeur de l'exposition Stéphane Blanquet, au Wharf de Caen.

Publié dans art

Certains ont trouvé un moyen pour se réchauffer : mettre le feu aux voitures !

C'est la quatrième dans ce quartier plutôt bourgeois.

Une vue qui refroidit : thermomètre réfugié dans sa boule-réservoir.

Affiche bienvenue par ce temps glacé mais le regard ne suffit pas pour se réchauffer.