Modeste offrande.

Deux artistes très médiatiques viennent de disparaître : d’abord l’écrivain Jean d’Ormesson, qui bénéficia d’une journée d’hommages à l’héritier de l’esprit français

du 18ème siècle; et juste après,  Johnny  Hallyday, la rock star connue de toutes les générations.

2 réflexions au sujet de « Modeste offrande. »

  1. il semblerait que la mort de Johnny ait éclipsé hier celle de d’Ormesson
    comme celle de Piaf celle de Cocteau
    Il n’y a plus de mesure.
    Il est vrai que nos chanteurs sont les maîtres à penser de nos temps de dégringolades et d’adolescence prolongée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *